Le rite écossais ancien et accepté

Fondé en 1801 à Charleston aux États-Unis.

Le Rite Ecossais Ancien et Accepté

Parmi les nombreux rites pratiqués en Franc-Maçonnerie, le Rite Ecossais Ancien et Accepté (R.E.A.A.) trouve ses racines dans la plus pure tradition maçonnique. À lui seul, il récapitule tout l’héritage ésotérique et symbolique de cette société initiatique.

Les rites sont des pratiques sacrées et symboliques destinées à guider les pas du candidat ou de l’initié sur la voie de la Connaissance. Ils sont le fruit d’une tradition séculaire servant à relier spirituellement et intemporellement les générations successives qui l’utilisent. Les rites sont peuplés de symboles et de mythes dont le but est de créer une atmosphère initiatique hors du temps et du monde profane. Cet univers sacralisé favorisera donc la progression lente et difficile d’une quête initiatique.

L’être humain a recours aux rites depuis la nuit des temps, des chamanes de la préhistoire en passant par les cultes à mystères de l’antiquité. Les rites maçonniques s’inspirent de la tradition judéo-chrétienne, mais aussi gréco-latine. Des éléments médiévaux relatifs entre autres aux Bâtisseurs de Cathédrales et aux Croisades viennent compléter ce vaste panel ésotérique, culturel et philosophique.

Le R.E.A.A. est le rite Maçonnique le plus répandu au monde, surtout dans les Hauts-Grades. Codifié en 1801 à Charleston en Caroline du Sud aux États-Unis, ses origines sont très controversées et pourraient remonter jusqu’à la Maçonnerie Écossaise vers 1641. Des racines anglaises, mais aussi des Loges Ecossaises installées en France en 1688 par des régiments écossais ayant suivi les Stuart dans l’exil sont également évoquées.

La richesse du R.E.A.A. réside dans le fait qu’elle contient la synthèse des deux grands courants historiques de la Franc-Maconnerie : celui des Antients et des Modernes. Héritier direct du premier, le R.E.A.A. a effectué de nombreux emprunts au second. Le résultat de cette fusion sera de regrouper au sein d’un même rite toute la tradition ésotérique et symbolique de la Franc-Maconnerie dite Spéculative.

F. Couvreur J.P. G.
11/26/2018